MPP Gretzky’s NDP Open Letter to Ontario Minister of Education Regarding Provincial and Demonstration Schools

Hon. Liz Sandals
Minister of Education
22nd Floor, Mowat Block
900 Bay Street
Toronto, Ontario M7A 1L2 

Dear Minister,

I am writing to express my disappointment with your decision to vote against my motion seeking a long term future for provincial and demonstration schools in Ontario. Your remarks during debate and management of the consultation process more generally demonstrate a disregard for families, students, and education workers fighting to keep these schools open.

A commonly held belief in this province is that a government is measured by how it treats our most vulnerable citizens. Minister, if you are willing to abandon children with exceptional learning needs or those who are members of a cultural and linguistic minority, what does that say about your government?

Families worry that a government willing to close schools that service our most vulnerable will also cut special education supports more generally from the school board system. This government already cut 8 million dollars in special education funding across 25 school boards this year and let over 1 billion dollars in dedicated education funding go unused over the past three years.

Minister, during debate on April 14th of this year, you argued that both provincial and demonstration schools targeted for consultations have low enrolment. What you neglected to mention is that your government imposes an enrolment cap of 40 students per demonstration school per year, meaning that the perception of low enrolment is fabricated. Your own consultation documents indicate that 2015-16 enrolment at Sagonaska Demonstration is 39 students—only one student short of the imposed cap.

You also argue that despite their long history in Ontario, enrolment at provincial schools for the Deaf is decreasing. However, both the ASL and LSQ communities quickly point out that your government has engineered low enrolment at these schools. Every month, students across Ontario are identified as Deaf or Hard of Hearing but many aren’t aware of the option to be immersed in an ASL or LSQ environment. Families must be aware of these options but your government has consistently prevented provincial schools from engaging in active recruitment and advertising their programs.

For months, families and education workers have travelled hours to participate in the consultation process. Time and time again, you assured people that a decision on the future of the schools has yet to be made. You reiterated this once again during debate but a Freedom of Information request reveals that the consultation process ends with a discussion with unions on the details of staff impact. This directly shows that you were considering closing these schools all along and mislead families in the process.

Minister, you have never denied the success of these educational institutions. In fact, during the debate on April 14th of this year, you described demonstration schools as “extraordinarily successful,” and acknowledged that provincial schools for the Deaf are extraordinarily important for people who are Deaf or Hard of Hearing. If this is true, then you would act on this belief and commit to lifting the enrolment caps and keeping these schools open for future generations. Families should not be forced to march to Queen’s Park just to ensure their children get the education they deserve.

Minister, it’s time to act on the feedback of parents, students, and education workers by ensuring provincial and demonstration schools in Ontario remain opened for our next generation of learners.

Sincerely,

[original signed]

Lisa Gretzky, MPP
Windsor West

___________________________________________________

L’hon. Liz Sandals
Ministre de l’Éducation
22e étage, édifice Mowat 900, rue Bay
Toronto, Ontario M7A 1L2

Madame la Ministre,

Je vous écris pour exprimer ma déception quant à votre décision de voter contre ma proposition visant à assurer un avenir durable aux écoles provinciales et de démonstration en Ontario. Vos remarques pendant le débat et durant l’ensemble du processus de consultation démontrent une indifférence à l’égard des familles, des élèves et des travailleurs en éducation qui se battent pour maintenir ces écoles ouvertes.

Selon une croyance répandue dans cette province un gouvernement se mesure à la façon dont il traite ses citoyens les plus vulnérables. Madame la ministre, si vous êtes prête à abandonner les enfants ayant des besoins d’apprentissage spéciaux ou ceux qui sont membres d’une minorité culturelle et linguistique, qu’est-ce que cela reflète au sujet de votre gouvernement?

Les familles ontariennes craignent qu’un gouvernement prêt à fermer les écoles desservant les élèves les plus vulnérables soit également prêt à couper le soutien à l’éducation spéciale à l’intérieur du système des conseils scolaires. En fait, ce gouvernement a déjà coupé cette année 8 millions de dollars dans le financement de l’éducation spéciale dans 25 conseils scolaires et au cours des trois dernières années a laissé inutilisé plus de 1 milliard de dollars dédiés au financement de l’éducation.

Madame la ministre, au cours du débat du 14 avril de cette année, vous avez soutenu que les écoles provinciales et de démonstration ciblées pour les consultations ont un faible taux d’inscription. Vous avez alors négligé de mentionner que votre gouvernement impose un plafond d’inscriptions de 40 élèves par école de démonstration par an, ce qui signifie que la perception d’un faible taux d’inscription est fabriquée de toutes pièces. Vos propres documents de consultation indiquent que les inscriptions de 2015-16 à l’école de démonstration Sagonaska sont de 39 élèves, soit un seul élève de moins que le plafond imposé.

Vous dites aussi que, malgré leur longue histoire en Ontario, les inscriptions dans les écoles provinciales pour les sourds sont en baisse. Cependant, aussi bien la communauté ASL que la communauté LSQ sont promptes à souligner que c’est votre gouvernement qui a manigancé cette baisse d’inscription dans ces écoles. Chaque mois, des élèves de l’Ontario sont identifiés comme sourds ou malentendants, mais beaucoup ne sont pas au courant de la possibilité d’immersion dans un environnement ASL ou LSQ. Les familles doivent être informées de ces options, mais votre gouvernement a constamment empêché les écoles provinciales de se livrer à un recrutement actif ainsi qu’à la promotion de leurs programmes.

Pendant des mois, les familles et les travailleurs en éducation ont voyagé des heures pour participer au processus de consultation. Maintes et maintes fois, vous avez assuré les gens qu’une décision sur l’avenir des écoles n’avait pas encore été prise. Vous l’avez réitéré encore une fois au cours du débat en chambre, mais une demande d’accès à l’information révèle que le processus de consultation se terminera par une discussion avec les syndicats sur les détails de l’impact d’une fermeture sur le personnel. Cela démontre que depuis le début vous envisagiez la fermeture de ces écoles et que vous avez induit les familles en erreur tout au cours du processus.

Madame la ministre, vous n’avez jamais nié le succès de ces établissements d’enseignement. En fait, au cours du débat le 14 avril de cette année, vous avez décrit les écoles de démonstration comme «un succès extraordinaire», et reconnu que les écoles provinciales pour les sourds sont extrêmement importantes pour les enfants sourds ou malentendants. Si cela est vrai, alors vous devriez agir en conséquence et vous engager à enlever les plafonds d’inscription et à garder ces écoles ouvertes pour les générations futures. Les familles ne devraient pas être forcées de participer à une démonstration à Queen’s Park juste pour assurer que leurs enfants obtiennent l’éducation qu’ils méritent.

Madame la ministre, il est temps d’agir selon la réaction des parents, des élèves et des travailleurs en éducation. Il est temps d’assurer que les écoles provinciales et de démonstration en Ontario restent ouvertes pour la prochaine génération d’apprenants.

Cordialement,

[Original Signé]

Lisa Gretzky,
MPP Windsor-Ouest